Une position de force consolidée

Fin 2017, la CSS comptait 1,342 million d’assurés dans l’assurance obligatoire des soins, soit une augmentation de 14 300 personnes par rapport à l’année précédente. Elle a ainsi pu consolider sa position de force sur le marché.

Pour la cinquième année consécutive, la CSS a gagné des assurés en 2017. Au 31 décembre 2017, 1,342 million de personnes étaient assurées dans l’assurance de base, soit 14 300 de plus par rapport à l’année précédente. Au 1er janvier 2018, le nombre total d’assurés a même atteint 1,387 million. Grâce à cette croissance, la CSS reste le plus grand assureur pour l’assurance de base en Suisse et consolide ainsi sa position de force sur le marché.

Une tendance s’est également dessinée pendant l’exercice sous revue: le passage de l’assurance de base «normale» à l’un des trois modèles alternatifs d’assurance (MAA). Fin 2017, un total de 899 295 personnes avaient opté pour l’un des trois MAA. Le modèle de télémédecine Callmed a été particulièrement plébiscité. A fin 2017, 230 387 assurés l’avaient adopté. Cela représente une augmentation de 13%. Le modèle du médecin de famille a été choisi par 420 904 personnes (+1,2%), et le modèle de l’assurance Cabinets de santé compte 248 004 assurés (+8,5%). La part d’assurés ayant pu bénéficier d’un rabais de prime grâce aux MAA se monte à 67%.

Les franchises élevées privilégiées

Des changements ont à nouveau été constatés concernant les franchises. La tendance des années précédentes s’est confirmée: en 2017 aussi, de nombreux assurés sont passés à la plus haute franchise (2500 francs), qui donne droit à un rabais de prime élevé. Environ 277 794 assurés ont actuellement la franchise maximale, soit une augmentation de 17,3% en une année.

Affaires d’entreprises fructueuses

L’année 2017 a également été bonne pour les Affaires d’entreprises. Fin 2017, un total de 23 307 entreprises avaient conclu une assurance d’entreprise auprès de la CSS (par ex. assurance d’indemnités journalières en cas de maladie et/ou assurance-accidents). La stratégie d’assainissement systématique a également été poursuivie pendant l’exercice sous revue, ainsi qu’une politique de souscription basée strictement sur le risque. Cela signifie que la CSS calcule ses primes de manière cohérente sur la base des charges des sinistres attendues. La CSS a aussi pu profiter de la tendance positive manifeste sur le marché, et la guerre des prix parfois très coûteuse au cours des dernières années semble s’être apaisée.

Les petites et moyennes entreprises s’intéressent également davantage à la gestion de la santé dans l’entreprise (GSE). Vivit, le centre de compétences pour la santé et la prévention de la CSS Assurance, a pu bénéficier de cette situation en 2017. Il n’est par conséquent pas surprenant que les Affaires d’entreprises aient pu conclure de nombreux «paquets» pendant l’année sous revue (assurance d’indemnités journalières en cas de maladie associée à des prestations de vivit dans le domaine de la GSE). Un autre élément marquant est le fait que la gestion de la santé dans l’entreprise est employée de manière toujours plus large et globale dans de nombreuses entreprises. Ce ne sont plus seulement des sujets tels que l’alimentation saine et l’activité physique qui suscitent un grand intérêt, mais de plus en plus des domaines comme l’association entre direction et santé ou la résilience. Vivit a déjà réagi à ce constat: l’offre de conseils est passée en revue régulièrement et s’adapte à la demande du marché. Avec vivit, la CSS propose une plus-value évidente en tant qu’assureur d’entreprises innovant.

Nombre d'assurés par canton en 2017

Répartition MAA

46,8%assurance du médecin de famille
29,2%assurance Cabinets de santé (HMO)
24,0%Callmed

En 2017, 899 295 personnes au total étaient assurées selon un modèle alternatif d’assurance (MAA).

Répartition par franchise

53,5%CHF 300/0
20,7%CHF 2500/600
10,2%CHF 1500/400
9,3%CHF 500/100
3,5%CHF 2000/–
2,8%CHF 1000/300
0,1%CHF –/200